Contexte

Du 2 au 4 Juillet a eu lieu le deuxième colloque SIDES réunissant les doyens des différentes facultés de médecine de France, des membres du Centre National de Gestion (CNG), des membres du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, du Ministère de de l’Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, et des membres du Collège des Experts. Ce moment a permis un retour sur les avancées de la plateforme et de faire entendre nos revendications.

Les TCS (Test à Concordance de Script) ont été un sujet prépondérant du colloque, nous avons pu montrer notre motivation à leur mise en place et notre volonté à ce que toutes les facultés travaillent à l’organisation de tests pour qu’ils soient présents pour les ECN 2017.

Nous avons pu observer l'état d'avancement du processus de remplissage des différentes banques (locales, nationales...) et nous avons pu montrer notre inquiétude quant au manque d’implication de certaines facultés, ainsi que le retard pris : il existe encore des facultés sans dossier sur la banque nationale. Nous attendons la vague d’examens terminaux pour voir si cette situation s’améliore.

NB : les TCS devaient faire partie des ECNi 2016, mais par manque de temps ils n’ont pas encore pu être testés. S’ils sont testés et jugés comme applicables durant l’année ils seront intégrés aux ECNi de 2017. Ils consistent en une évaluation des capacités d’analyse de l’étudiant qui se trouve placé dans une situation avec une hypothèse prédéfinie à laquelle on ajoute un complément d’information tel qu’un résultat d’examen, évolution de l’état du patient ou autres... l’étudiant doit alors juger si la nouvelle information réfute, conteste, ne change rien, affirme ou valide le diagnostique. Ceci sous la forme d’une échelle analogique -2 (réfute), -1(conteste), 0(ne change rien), +1(affirme), +2(valide).

Session Étudiante

Suite au groupe de travail étudiant nous avons pu faire un retour sur ce que les étudiants souhaiteraient voir amélioré selon quatre thèmes :

1) Vécu des examens

Nous avons abordé quelques questions techniques sur les fonctionnalités des tablettes qui paraissaient intéressantes à étendre telles que l’accès au réglage de luminosité, enlever la correction automatique, un clavier AZERTY, le surligneur, la calculette et le texte sous format papier pour la LCA (Lecture Critique d’Article). Des filtres anti-reflet seraient aussi nécessaires dans certains cas pour éviter l’éblouissement.

En ce qui concerne les épreuves, un manque de pertinence de certaines questions a été émis, notamment en LCA qui n’est pas toujours une épreuve bien réussie, où les questions sont parfois ambiguës ou basées sur des valeurs trop précises. Les dossiers doivent aussi être bien progressifs afin de respecter les conditions des ECNi.

Nous avons aussi souligné le fait que nous trouvons toutes les possibilités du numérique encore peu utilisées, nous voudrions une diversification des dossiers annexes et surtout qu’ils soient de bonne résolution et pour ce faire pousser le développement de la plateforme GeReMi (plateforme numérique multimédia qui servirait à répertorier différents documents iconographiques tels que des radios, ECG, IRM… qui permettraient d’aider à la réalisation des épreuves sur SIDES). Nous avons insisté sur le fait que les épreuves bien que numériques ne pouvaient pas se passer de brouillons en libre service pour l’étudiant.

Nous souhaitons aussi inciter les professeurs à mettre en place des TCS qui sont de notre point de vue des outils pédagogiques pertinents.

2) Contenu des plateformes

Nous avons exprimé le souhait que les épreuves remplissant les conditions pour être de bons dossiers passent de la banque locale à nationale de manière automatique pour accélérer le processus.

Nous avons aussi demandé à ce que soient définies les modalités de consultation des résultats et statistiques des étudiants sur la plateforme, pour éviter la pression que pourraient mettre les professeurs par rapport aux résultats.

Nous avons aussi fait part de notre volonté de faire de la plateforme une banque de ressources avec la mise en place d’un lexique d’anglais, d’une liste d’abréviations utilisables aux ECN, de podcasts, voire un forum pour que les étudiants puissent y poser leurs questions.

Un système de notifications pourrait être mis en place pour indiquer la mise en ligne de nouveaux dossiers ainsi que la possibilité d’avoir un rappel des matières les moins travaillées, l’activation des notifications laissée au choix de l’étudiant.

Nous avons pu encore appuyer notre volonté forte de voir les plateformes locales et nationales se remplir.

3) Parcours personnalisés

Actuellement l’évaluation de l’étudiant est très peu uniforme, peu cadrée, et peu représentative de son investissement.

L’évaluation des stages par l’étudiant est très diversifiée en fonction des villes mais pas toujours utilisée ni par la faculté, car les commissions stages et gardes n’existent pas partout, ni par les étudiants.

Pour nous, cette évaluation est à revaloriser et doit être mise en place partout, le numérique nous semble un bon moyen avec une réelle possibilité d’utilisation des résultats.

Une plateforme nationale serait un bon moyen pour uniformiser cette évaluation. Une mise en avant et une clarification des compétences génériques à acquérir durant le stage sur la plateforme au moment du choix de stage serait nécessaire à mettre en place.

4) Techniques d’apprentissage différentes

La mise en place de e-learning et de cours inversés plaît de plus en plus aux étudiants même s’il est nécessaire de pallier à l’isolement de certains étudiants qui ne vont plus du tout ou très peu à la faculté.

L’alternance entre une semaine de cours numériques, de TD en présentiel, de séances d’enseignement présentielles interactives et du tutorat permet une diversification des cours et un parcours plus pédagogique.

La mise en place d’un forum pour y poser ses questions ainsi que la possibilité de noter les cours plairaient aux étudiants.

L’alternance des cours et des stages pour faire des journées complètes à l’hôpital se met en place dans plus en plus de facultés où les étudiants apprécient le gain en formation que permettent les journées complètes, même si parfois cela constitue un désavantage en terme de préparation aux ECN.

Les enseignements simulés comme le théâtre, la visite d’acteurs imitant le patient ou patients-professeurs, les mannequins et les jeux de rôle permettent une première approche du rapport entre médecin et patient, chose saluée par les étudiants.

Conférence des doyens

Durant le groupe de travail étudiant a eu lieu une rapide réunion des doyens participants au colloque qui se sont vus présenter une plateforme pédagogique d’organisation et d’évaluation des stages et gardes.

Nous avons pu voir durant cette entrevue que les doyens sont favorables à la mise en place d’une plateforme nationale, projet dans lequel les étudiants se doivent d’être présents et force de proposition.

Conclusion

Ce colloque a eu une dimension politique forte due au grand nombre d’interlocuteurs présents et nous a permis de faire passer nos revendications et inquiétudes concernant SIDES, les ECNi et nos études en général.

Je tiens à remercier particulièrement tous les étudiants venus participer au colloque et ayant apporté leur expertise au groupe de travail qui a été particulièrement pertinent et efficace.