Il est possible pour les étudiants en médecine ou praticiens de venir terminer ses études ou pratiquer en France

Diplomés de médecine

Union Européenne

Il est possible pour un praticien membre et diplômé de l’Union Européenne d’exercer la médecine en France sans repasser par une période de formation grâce à la directive 2005/36/CE qui établit des équivalences entre les spécialités européennes.

Hors Union Européenne

Afin d’exercer la médecine en France et si vous êtes déjà titulaire d’un diplôme de médecine à l’étranger (hors Union Européenne), plusieurs conditions sont à respecter :

  • être inscrit à l’ordre des médecins - avoir un diplome de médecine français ou équivalent reconnu : diplome de l’EEE (Espace Economique Européen) ou Congo, Gabon, Togo, Sénégal, Mali, Tchad, Centrafrique, Andorre, Maroc, Tunisie - être de nationalité Française, d’un pays de la zone EEE ou Andorre, Maroc, Tunisie

Si vous possédez un diplome ou que votre nationalité est celle d’un pays hors EEE et hors exceptions, il faut passer par la Procédure d’Autorisation d’Exercice qui se déroule en 3 étapes :

  • examen théorique et pratique - pratique hospitalière dans un établissement public pendant 3 ans sous la responsabilité d’un chef de service en tant que praticien hospitalier, attaché ou assistant associé - commission d’autorisation qui peut délivrer une autorisation temporaire ou définitive

Il faut ensuite s’inscrire à l’Ordre des médecins et attendre leur réponse afin de pouvoir exercer la médecine en toute légalité. Cette procédure d'autorisation vous permettra d’obtenir le statut de praticien attaché.

La deuxième option est de recommencer son internat en passant le concours national d’internat à titre étranger. Ce concours permet d’accéder à un DES (diplôme d’études spécialisées - internat). Vous trouverez sur le site du Conseil National de Gestion toutes les informations relatives à ce concours (listes de postes ouverts chaque année, dates, modalités d’inscriptions).

Étudiants en médecine

Quelle que soit la nationalité de l’étudiant, quiconque souhaite étudier les deux premiers cycles de médecine en France doit passer par le concours de la PACES (Première Année Commune des Etudes de Santé). Puis, s’il a commencé ses études de médecine dans son pays d’origine, il peut demander une dérogation au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche afin d’accéder directement à la sixième année ou à l’externat (DFASM1 - 4ème année de médecine (deuxième année de médecine).

Union Européenne

Les étudiants européens ayant validé leur deuxième cycle et souhaitant réaliser leur internat en France peuvent s’inscrire aux ECN (Epreuves Nationales Classantes).

Hors Union Européenne

Les étudiants non européens ayant validé leur deuxième cycle dans leur pays d’origine et souhaitant réaliser leur internat doivent, comme indiqué plus haut, repasser par la PACES.

Articles en relation