Presse

Contacts presse

Sébastien FOUCHER
Président de l'ANEMF
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : 06 82 11 98 82

Maxime RIFAD
Vice-Président de l'ANEMF
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : 06 16 25 64 41

Communiqués de presse de l'ANEMF

Demain, Patrick Bouet, le Président du Conseil National de l’Ordre des Médecins rencontrera François Hollande à l’Élysée au sujet de la formation médicale.

L’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France (ANEMF) regrette de ne pas avoir été consultée en amont de ce rendez-vous. Ces dernières années, l’ANEMF, représentative des étudiants en médecine, a su être force de propositions et s’est imposée en tant qu’interlocutrice privilégiée sur les thématiques touchant à la formation. Ce sont donc tous les futurs médecins qui sont donc aujourd’hui bafoués par ce court-circuit.

À Paris, le 3 décembre 2013

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2014 sera examiné très prochainement par l'Assemblée Nationale en séance publique. C’est malgré un contexte financier asphyxiant toute innovation que l'ANEMF fait le constat de réformes intéressantes.

Les étudiants en médecine déplorent le renforcement de la pression financière sur notre système de santé poursuivie cette année avec un resserrement de l'objectif national de dépenses de l'assurance maladie à 2,4%. Ainsi, notre système de santé ne pourra s’orienter vers une organisation apte à répondre aux besoins de la population. L'application des innovations en matière d'organisation des soins n’obtient que 20 millions d’euros malgré la volonté affichée du gouvernement de mettre en place des réformes en profondeur dès la rentrée.

Les Associations Nationales des Etudiants en Pharmacie (ANEPF), en Médecine (ANEMF) et en Odontologie (UNECD) de France affichent leur soutien à leurs collègues étudiants sages-femmes.

Les étudiants sages-femmes se battent depuis plusieurs mois aux côtés de leurs organisations professionnelles et syndicats afin de faire connaître et reconnaître leur profession. Après un sit-in de 3 jours aux fenêtres du Ministère de la Santé, d’une grève mobilisant prêt d’un quart de la profession et d’une réunion pilotée par les Ministères de la Santé et de l’Enseignement Supérieur annonçant la mise en place de groupes de travail sur leurs problématiques, les sages-femmes attendent désormais des actes forts.

Hier a eu lieu la 26ème Journée Mondiale de lutte contre le SIDA. Des actions ont été menées pour sensibiliser la population mondiale au VIH, aux risques de contamination et au dépistage.

En reprenant le thème “Zéro Discrimination” de la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA 2013, Les étudiants en médecine de France et plus généralement en santé ce sont investis contre la discrimination de la population séropositive.

A Paris, le 14 novembre 2013

Il y a un peu plus d’un an, le Ministère de l’Intérieur et le Ministère des Droits des Femmes ont lancé la MIPROF : mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains. L’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France (ANEMF) a voulu occuper une place motrice dans cette mission dès sa création.

La mission première de la MIPROF est la sensibilisation et la prévention sur les violences faites aux femmes et la traite des êtres humains. Elle a déjà, entre autres, engagé les travaux pour la réalisation d’un plan de formation des professionnels et des étudiants confrontés aux violences faites aux femmes.