Insomnies, angoisses, irritabilité, isolement... Les symptômes du burn-out sont nombreux.

Insidieusement et parfois à leurs dépens, l’épuisement peut frapper les étudiants en médecine durant leur cursus.. 

Les études en médecine sont génératrices de stress. Les stages et les gardes s’enchaînent. Les examens, les DU et la thèse se succèdent. Le sommeil, l’alimentation, la qualité de vie ou encore la pratique régulière d’une activité sportive sont alors souvent sacrifiés pour répondre aux exigences de performance.

Brutalement, un événement du quotidien prend une dimension particulière (réflexion d’un senior, erreur médicale, décès d’un patient...) et un sentiment de découragement survient. La perte de motivation pour les études peut ensuite aller jusqu’à une remise en cause de sa vocation. Les symptômes du burn-out sont là. L’effondrement et l’épuisement émotionnel surgissant, avec leur cortège d’anxiété ou d’état dépressif, engendreront des souffrances difficiles à gérer, voire des passages à l’acte.

Quelques bonnes pratiques à adopter afin de prévenir l’épuisement :

  • Concilier vie étudiante et vie professionnelle.
  • Communiquer : mettre des mots sur son vécu.
  • Apprendre à gérer le stress.

Rester seul face à cette souffrance n’est pas la solution.

Parce que le burn-out ne doit pas devenir une fatalité, Groupe Pasteur Mutualité s’engage pour la santé et le bien-être des jeunes professionnels de santé. Son Service d’Entraide se tient chaque jour à l’écoute pour apporter aide et soutien. Groupe Pasteur Mutualité offre à chaque adhérent, qui le souhaite, une consultation de prévention et d’évaluation de l’épuisement professionnel. Dans le plus strict anonymat, cette consultation est assurée par un médecin formé à la détection et au traitement des symptômes d’épuisement professionnel.

Pour mieux se prémunir face à la maladie, Groupe Pasteur Mutualité propose également aux étudiants et aux jeunes professionnels de santé, un Pack garantie prévoyance qui inclut des indemnités journalières et un capital invalidité de reconversion.

 

Burn-out : ce syndrome qui touche également les étudiants